Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le grand huit

8 personnes différentes partageant leurs cheminements et inspirations

Là, c'est l'angoisse

Une sensation d’angoisse interdit de passer à l’action. Elle me dit que si j’y vais quand même, je risque de souffrir jusqu’à mourir. Je ressens de l’angoisse pour m’empêcher d’agir et me protéger.

 

Faisons la différence entre angoisse et peur :

Dans ce contexte, la peur c’est quand je suis sur une route de montagne et que le conducteur de la voiture est ivre et roule trop vite. L’angoisse c’est quand je monte sur l’estrade pour parler devant un auditoire et que j’hésite à m’exprimer. Je vous laisse comparer les conséquences d’un accident dans chacun des cas.

 

Mais qu’y a-t-il derrière cette angoisse, de quoi l’angoisse me protège-t-elle vraiment ?

Je me suis aperçu que dans tous les cas ou j’avais été forcé à dépasser mon angoisse et agir quand même, le résultat avait été positif.

Par exemple quand j’ai dépassé l’angoisse de monter sur l’estrade pour parler devant un auditoire : Ce n’est pas que je sois devenu un orateur digne des tribuns romains. Mais que je ne suis plus assujetti à la peur d’exprimer mes pensées face aux autres, et plus généralement, le jugement de l’autre à moins d’impact sur moi.

En effet, chez moi l’angoisse est là pour servir de protection à mes programmations et à mes blessures. L’angoisse m’empêche de voir la liberté dont je dispose si je dépasse mes programmations. L’angoisse est le système d’auto-défense du mental / égo.

Caché derrière chaque angoisse, il y a quelque chose de bien. L’angoisse est un indicateur qu’il y a une porte à ouvrir. C’est un peu comme si l’angoisse était une grosse flèche en néon clignotant rose fluo qui indique « venez par ici, c’est sympa ».

 

Comment faire pour dépasser l’angoisse quand elle se présente :

Il est possible de regarder les conséquences rencontrées dans le cas où l’angoisse se réalise. OK ; il y a de l’angoisse, est-ce que je vais mourir ? Est-ce que je vais finir handicapé, pauvre, seul, abandonné ? Non, bon, alors, pourquoi il y a de l’angoisse (aller explorer les conséquences prévisibles jusqu’au bout en commençant par le pire, pour voir que l’angoisse n’a pas de fondement) Et se rappeler du dicton « Plaie d’amour n’est pas mortelle ».

Une fois intégré cette prise de conscience. L’angoisse n’étant plus efficace se fait moins forte, elle n’est presque plus désagréable et elle joue pleinement sont rôle d’indicateur. Jusqu’à faire penser : "Chouette une angoisse, il va se passer quelque chose de bien". Et ça peut venir assez vite.

 

Bon, la grosse angoisse reste quand même une sensation désagréable

Mais de savoir quel rôle elle joue et comment la dépasser est libérateur m’aide à traverser l’inconfort ressenti et à agir quand même…

 

Bien à vous, Alain

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article