Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le grand huit

8 personnes différentes partageant leurs cheminements et inspirations

Monde intérieur/Monde extérieur

« Ma vie a changé le jour où j’ai compris que mes yeux n’étaient pas des capteurs du monde extérieur, mais des projecteurs de mon univers intérieur. » Samuel Stemmer

 

On comprend alors que l’on est pas uniquement l’acteur (le personnage auquel on s’identifie, le moi, le mental ego, le conscient..), mais aussi la scène qui se joue (notre part divine, le moi supérieur,l’inconscient…) !

Alors entrer en résistance face à ce qui est, la scène qui se joue, revient à créer un conflit entre deux parts de soi même. Les conséquences sont le désalignement, le manque de verticalité, de fluidité, provoquant un certain mal être...

Afin de rester dans sa verticalité, l’acteur que nous sommes doit comprendre que la scène nous propose une opportunité d‘évolution, qui de toute façon, tournera en boucle sous différentes formes jusqu’à ce que nous l’intégrions.

La solution qui s’impose est donc l’accueil de ce qui est, dans chaque instant, l’acceptation de soi, de son humain, de ses bons et mauvais côtés, de sa part de responsabilité, accepter que l’on est le con que l’on critique, accepter de se laisser traverser par l’amour, la joie, le bonheur, mais aussi la haine, le chagrin, la colère, accepter tout ce qui nous traverse, accepter la vie telle qu’elle est, accepter de ne pas accepter !

Nous avons de toutes façon l’éternité pour s’expérimenter, à travers différents rôles, différentes scènes et différents enjeux.

Florian Graine de vie

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article